Célébration du centenaire de l'armistice de la Première Guerre Mondiale en Alsace

À l’occasion du centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, de nombreuses initiatives, à travers l’Alsace, viennent commémorer la fin d’un conflit qui a durablement marqué notre région. Portées par des collectivités ou des associations locales, certaines de ces initiatives sont labellisées par la Mission du centenaire de la Grande Guerre et sont présentées dans la sélection qui suit. Expositions, spectacles son et lumières, films… elles illustrent parfaitement bien la diversité des projets portés et témoignent du devoir de mémoire et de la volonté de rendre hommage aux acteurs de cette période douloureuse, soldats et civils, tout en célébrant la paix.

Réaménagement du Sentier des Casemates

Le Sentier des casemates (Kasmattenweg), qui faisait partie de la ceinture des fortifications défensives allemandes de Strasbourg et du fort de Mutzig, a été rouvert sur 6 kilomètres, à Soultz-les-Bains.

Regards croisés franco-allemands au Hartmannswillerkopf et à l’abri-mémoire d’Uffholtz

Peu de lieux, dans les Vosges, illustrent autant la violence des combats de tranchées en montagne et la souffrance des soldats français et allemands que le Hartmannswillerkopf.

Lectures scéniques « L’Alsace dans l’entre-deux historique »

Différents lieux de Strasbourg (librairie Kléber, théâtre de Hautepierre, église Saint-Guillaume), d’Oberhausbergen (le PréO et le fort Frère), mais aussi de Kehl, Haguenau et Bischwiller accueilleront 10 conférences et lectures scéniques « novembre 1918, l’Alsace dans l’entre-deux historique », adaptées de l’oeuvre d’Alfred Döblin (novembre 1918, Bourgeois et soldats).

Lorette, un regard nouveau sur le Monument aux Morts

Le barrage Vauban, à Strasbourg, accueillera une oeuvre imaginée par l’association Les Ensembles 2.2 associant une collection muséale de douilles d’obus formant la base d’une sépulture et une installation numérique et sonore.

1918 – 1925 : les Alsaciens. Paix sur le Rhin ?

Les Archives départementales des deux départements du Haut et du Bas-Rhin s’associent dans un projet commun : une exposition grand public qui met en lumière les premières années de l’après-guerre en Alsace (1918-1925).

« Gloire aux vainqueurs, le retour de Strasbourg à la France »

Cette exposition qui se tiendra aux Archives de Strasbourg vise à retracer, à partir de témoignages contemporains, d’affiches, de documents écrits, photographies, etc. le processus qui a permis à Strasbourg de renouer avec ses racines françaises dès novembre 1918 et jusqu’en 1924.

Documentaire : « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine »

Réalisé par la société de production strasbourgeoise Bamboodoc, Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine est un film documentaire historique des réalisateurs Luis et Sarah Miranda, notamment soutenu par les deux Départements alsaciens, sur le destin chahuté de ce territoire que se sont longtemps disputé l’Allemagne et la France.

La Flamme sacrée à Thann

Plusieurs manifestations accompagneront l’arrivée de la Flamme sacrée à Thann, en provenance de Verdun. Depuis plusieurs années, cette Flamme sacrée, recueillie sur la tombe du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe, à Paris, parcourt les lieux et villes marqués par la Première Guerre mondiale.

Concert à la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg

Tonalité franco-allemande et européenne pour ce concert unique que dirigera le chef Theodor Guschlbauer avec l’Orchestre symphonique de l’Académie supérieure de musique de Strasbourg.

Concert de la maîtrise de l’ONR

Les Petits Chanteurs de Strasbourg-Maîtrise de l’Opéra national du Rhin donneront, à l’auditorium de la Cité de la musique et de la danse à Strasbourg et à la MAC de Bischwiller, l’oratorio du compositeur anglais contemporain Jonathan Rathbone sur le thème de la Trêve de Noël 1914.

La Grande Guerre et le football en Alsace : fraterniser et reconstruire les liens

Le Mémorial d’Alsace-Moselle de Schirmeck accueillera une exposition sur le football en Alsace avant, pendant et au lendemain de la Première Guerre mondiale.

La vie quotidienne dans les tranchées vue par des élèves de CM2

Au terme de plusieurs mois d’un travail pédagogique sur la Première Guerre mondiale et notamment sur les poilus (visite de la nécropole, recherches sur des soldats, rencontre avec un « Reconstituteur » en uniforme et barda de poilu…), plusieurs classes de CM2 de Haguenau ont participé, l’an dernier, à un concours organisé par l’antenne locale du Souvenir français.

Metzeral, ou la Grande Guerre vue de l’arrière

L’histoire de Metzeral pendant la Première Guerre mondiale sera racontée à l’occasion d’un spectacle son et lumières intitulé « Je te raconte la Grande Guerre ».

Événements

Découvrez tous les événements liés aux célébrations du centenaire en Alsace.

Frédéric Bierry, président du Conseil départemental du Bas-Rhin

« Je tiens à souligner le travail et l’implication de toutes ces associations et collectivités locales qui, à l’heure du souvenir de l’armistice du 11 novembre 1918, prouvent à quel point la mémoire de cette époque reste prégnante, un siècle après. À travers ces expositions, lectures, concerts, etc. elles rendent un vibrant hommage aux soldats tombés des deux côtés et aux artisans de la paix qui ont permis ce 11 novembre. Elles témoignent aussi de la vivacité de ce tissu de proximité qui fait notre fierté par sa capacité à faire vivre le territoire, son histoire et sa culture. »

Brigitte Klinkert, présidente du Conseil Départemental du Haut-Rhin

« Commémorer l’armistice du 11 novembre 1918, un siècle après, relève d’un indispensable devoir de mémoire. Pour ne pas oublier à quel point notre terre, l’Alsace, et notre département, le Haut-Rhin, ont été durement frappés par la Grande Guerre. En contribuant à la préservation de sites extraordinaires comme le Hartmannswillerkopf ou le Linge, entre autres, nous veillons à transmettre aux générations futures le témoignage de cette barbarie. En célébrant le 11 novembre 2018 à travers le territoire, nous veillons aussi à montrer la valeur de la paix et de l’amitié franco-allemande. »

Roland Ries, maire de Strasbourg

« La mémoire du 11 novembre 1918 reste vive à Strasbourg. Capitale de l’Europe et des droits de l'Homme, la Ville de Strasbourg ne pouvait que s’associer aux commémorations organisées partout en France et en Alsace en particulier à cette occasion. Se souvenir du 11 novembre, c’est rappeler les ponts qui ont depuis été construits entre les deux rives du Rhin, qui nous sépare de nos voisins allemands. Des ponts physiques et des passerelles de fraternité. De nombreux événements, portés par la Ville et de nombreuses associations, sont ainsi programmés à Strasbourg dans les prochaines semaines, faisant la part belle aux récits, à la musique et à l’image. Comme autant de messagers de paix ! »

Logo Je me souviens Alsace